2019 a démarré. Allez go !

En devenant PDG de Carlsberg, Cees ‘t Hart s’est vu remettre un pass pour un accès direct au 20ème étage où se trouve son immense bureau.
Deux mois plus tard, constatant qu’il ne voyait plus personne, il décida d’échanger son magnifique bureau contre un poste inoccupé au milieu d’un open space, à un niveau inférieur.
Il s’expliqua ainsi : « si je ne rencontre pas les gens, je ne saurai jamais ce qu’ils pensent. Et si je ne suis pas capable de prendre le pouls de l’entreprise, je ne peux pas la piloter de façon efficace ».
Mais pour un Cees ‘t Hart, combien de grands ou de petits chefs victimes d’un ego hypertrophié ?

La rançon du succès
Gagnons un peu de pouvoir et nous voilà sous la menace de notre propre ego : il nous manipule et nous amène souvent à agir contre nos valeurs et à prendre des décisions qui peuvent être néfastes pour nous, notre équipe, notre entreprise.
Un ego surdimensionné nous empêche de tirer les leçons de nos erreurs en érigeant une barrière défensive qui nous coupe des autres.
Voici quelques phrases qui sont des indices flagrants que votre ego menace de vous dépasser :

1/ J’ai forcément raison
Mon ego a peur, il a besoin de s’élever au-dessus de ses semblables pour remonter son estime personnelle. Il détient la vérité absolue et ne veut surtout pas se remettre en question.

2/ Je suis meilleur qu’eux
Mon ego est toujours en compétition avec les autres. Il veut prouver à tous qu’il est le plus fort, le plus beau, le plus éloquent, le plus courageux …

3/ Je suis une victime
L’univers entier est contre moi. Je suis bafoué, attaqué, insulté, ignoré. Tous les moyens sont bons pour me plaindre de mon pauvre sort.

4/ De toutes façons, je ne suis pas à la hauteur
Car mon ego est rusé. J’aime me répéter que je dois me cacher car je ne suis pas assez bon.

5/ Je ne m’aime pas
Je juge, classe, étiquette tous ceux que je croise : personnes, événements, situations … je dénigre systématiquement de peur de quelqu’un d’autre paraisse meilleur que moi.

6/ Je n’y arriverai jamais
Mon ego aime tenter de me persuader que je ne suis pas assez bon. Comme j’ai peur, je préfère ne pas essayer, pour ne pas prendre le risque d’échouer.

7/ La vie est un combat
Mon ego passe son temps à se battre. Il se bat pour survivre, pour mériter ma place dans ce monde. Il vit selon la loi du plus fort. Tout est affaire d’efforts à produire, de batailles à gagner.

8/ Je suis seul au monde
Je me sens apeuré, abandonné et coupé du reste du monde. Je ne crois pas que les autres puissent vouloir m’aider et je pense qu’il faut tout faire moi-même.

9/ J’en sais beaucoup plus que mon voisin
Mon ego est vantard et aime se pavaner avec un air suffisant car il a plus de connaissances, de sagesse et d’éducation que les autres.

10/ Je me prends trop au sérieux
Mon ego aime se donner de l’importance et exister aux yeux des autres. Il n’est pas là pour profiter de joies simples mais me fait travailler dur et me donner un air autoritaire pour être pris au sérieux.

Pas facile de m’en débarrasser car mon ego ne me lâche pas. Mais en ayant conscience de mes avantages et privilèges, en développant mes relations avec les autres et en pensant à remercier ceux qui m’aident, 2019 devrait bien se passer.

Allez, go ! Bonne année à moi et à tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *