Random Coffee réveille l’humain au cœur de l’entreprise

Trois jeunes diplômés se retrouvent dans une startup qui se développe et embauche à tour de bras. Les rapports entre les collaborateurs, réguliers au début, se délitent dans la croissance des équipes jusqu’à poser un réel problème d’intégration des nouveaux et de rapports humains pour tous.

Sam HASSAR (CEO), Ouadia LASFAR (CTO), et Renaud DORVAL (COO) ont trouvé la solution : ils ont fondé RANDOM COFFEE, la première appli qui libère le potentiel des employés, décloisonne les services et casse les silos qui entravent l’entreprise. Rencontre autour d’un café.

Le constat est simple : pour garder – ou trouver – l’esprit startup, il faut que les gens se croisent et échangent. RANDOM COFFEE se charge de créer les conditions de rencontres épanouissantes.
La machine à café est l’un des derniers espaces de liberté. On s’y rencontre pour des discussions impromptues, parler de tout, de rien, sauf de business. Par hasard ou pas. Avec ou sans caméra.

RANDOM COFFEE invite tout d’abord tous les collaborateurs à passer 15 minutes à l’emblématique machine à café, avec une personne tirée au hasard. Ensuite, l’appli matche ceux qui ont répondu favorablement et organise les rencontres, à charge à chacun de fixer le rendez-vous dans un délai d’une semaine et d’immortaliser la rencontre avec un selfie publié sur l’application. Dans certaines entreprises, un mur de selfies décore le point rencontre.

Testé et approuvé dans mon espace de coworking, la Permanence

RANDOM COFFEE digitalise la bonne vieille « pause-café ». Mais un digital au service de l’humain pour organiser les rencontres entre collaborateurs. Techniquement l’application est simple et développée en interne mais personnalisée pour chaque entreprise. La startup est complètement orientée client : ce sont leurs objectifs et les retours d’expérience qui déterminent les axes de développement.

Chaque entreprise a un environnement, un contexte et des problématiques qui lui sont propres. Pour Canal +, premier – et toujours – client historique, c’est de créer du lien social entre les collaborateurs. Pour GRDF, les rencontres s’organisent plutôt autour de problématiques de performances, comme l’échange de best practices. Le CEO a échangé pendant 45 minutes – au lieu des 15 prévues – avec l’un de ses collaborateurs pris au hasard. Les bénéfices sont très divers : favoriser la mobilité interne par les rencontres pour favoriser une vision 360° de l’entreprise, améliorer le parcours d’intégration des nouveaux entrants, ou faire se rencontrer les collaborateurs de deux sociétés qui ont fusionné. Les règles de matching seront donc définies pour chaque entreprise : hasard total ou orienté selon ses besoins.

Les co-fondateurs (de gauche à droite)
Ouadia LASFAR, Sam HASSAR,  Renaud DORVAL

A terme, RANDOM COFFEE sera donc ce que chaque entreprise en fera, à partir d’une plateforme simple mais qui ne demande qu’à évoluer, comme vers un réseau social informel, avec d’autres fonctionnalités tournées vers l’épanouissement collectif.

En suscitant des échanges désintéressés, RANDOM COFFEE permet à tous, du Président à l’ensemble des salariés, de se croiser pour le plaisir de rencontres informelles et surprenantes, avec l’enjeu différent mais stratégique de se connaître et de lier – ou pas – des relations amicales avec ses collègues de travail.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *