La petite entreprise du coworking ne connait pas la crise ?

Alors que le retour au bureau après le confinement oblige les entreprises à repenser leur organisation, le télétravail est le grand gagnant de la crise.
Le coworking, en pleine expansion (on compte 1 700 espaces de coworking en France, trois fois plus qu’en 2015), propose également une alternative intéressante au travail à domicile grâce à ses espaces dédiés, partagés par plusieurs entreprises, plus proches du lieu d’habitation et permettant d’éviter des heures de transport.

Trois promesses
Le succès des espaces de coworking s’est bâti sur trois avantages :
1/ Extraire les salariés – et les indépendants – de leur isolement social et d’habitudes routinières entre le salon, la cuisine, voire le café du coin.
2/ Se connecter avec d’autres personnes utiles à l’exercice de notre activité – clients mais aussi prestataires – en recréant des communautés, reposant parfois sur des valeurs partagés, comme la bienveillance.
 3/ Une forme de sérendipité – rencontre inattendue et heureuse – autour d’échanges, d’apprentissage, de co-innovation, voire de construction d’une offre complémentaire.

De l’utopie à la standardisation
Les débuts du coworking, dans les années 2000, reposaient sur un esprit communautaire : l’idée qu’ensemble on peut faire mieux, que l’altruisme et l’échange font progresser chacun des membres.
Aujourd’hui, le modèle s’est professionnalisé dans la nécessité d’une rationalité économique. Si l’esprit communautaire pionnier existe toujours, la liberté de travailler, penser, agir, faire des rencontres est plus encadrée.
Mais la mécanique sociale développée dans les espaces de coworking favorise toujours la co-construction, l’apprentissage, l’expérimentation, le prototypage de quelque chose de nouveau autour de son activité principale ou à son voisinage immédiat.

Les effets de la crise sanitaire
Elle a fait s’écrouler la demande : en mai, la moitié de sa clientèle aurait disparu*. 15 à 30% des lieux pourraient fermer, estime Mathieu Nathanaël, cofondateur de la plateforme Neomade, qui recense les espaces de coworking.
Pourtant le modèle de partage de bureau devrait sortir renforcé de la crise, qui a fait émerger le besoin d’espaces de travail à proximité des habitations des salariés dont les logements sont inadaptés à une pratique régulière du télétravail. A condition d’être attrayants, spacieux, confortables et calmes, ce qui n’est pas toujours le cas.

Repenser notre mode de vie au travail
Conjuguer au mieux nos vies personnelle et professionnelle, c’est aussi repenser notre relation aux autres et à nous-même : les horaires fixes, la notion de présence obligatoire au bureau, l’efficacité en terme d’objectifs et de réalisation.
Offrir la possibilité de télétravailler dans de bonnes conditions pourra également être un argument pour attirer – et garder – les meilleurs collaborateurs. D’autant plus que les entreprises ont besoin pour leur immobilier de flexibilité dans le temps et dans l’espace.

Le travail évolue dans plus un esprit toujours plus entrepreneurial, même pour les salariés. Le coworking peut être une partie de la solution pour accompagner cette évolution.

 

* Enquête CoworkIntel menée auprès de 100 opérateurs en France

Le télétravail entreprend l’entreprise

Même si le télétravail ne concerne pas tout le monde, il s’est imposé comme une forme de normalité qui va, plus ou moins, perdurer. La crise, inédite dans son ampleur et les questionnements qu’elle a suscités, a généré des prises de conscience qui peuvent être salutaires.

Continuer la lecture de « Le télétravail entreprend l’entreprise »

Le télétravail, vu par les salariés

Elément essentiel du dispositif « barrière » destiné à protéger les salariés tout en assurant la poursuite de l’activité économique pendant le confinement, le télétravail est aujourd’hui plébiscité par 88%* des salariés qui souhaitent continuer à télétravailler.
Mais pour Bruno Le Maire, le Ministre de l’Economie et des Finances, s’il s’est révélé « indispensable en période de circulation du virus », c’est une solution « transitoire », qui « n’est pas la panacée ».

Continuer la lecture de « Le télétravail, vu par les salariés »

Le télétravail, vu par les entreprises

Le télétravail était le plus souvent perçu comme une tolérance octroyée à ses collaborateurs. Mais en demandant le 18 avril aux entreprises de maintenir le télétravail « partout où c’est possible », le premier ministre Edouard Philippe a validé cette nouvelle donne : un rééquilibrage devrait avoir lieu entre le travail en présentiel et le télétravail.

Continuer la lecture de « Le télétravail, vu par les entreprises »

Relax et tonique, c’est la Relaxation Bio-dynamique

La Relaxation Bio-Dynamique est née dans les années 90. Son créateur, Pierre Pyronnet, pratique les arts martiaux depuis 37 ans. Il s’est inspiré de pratiques comme l’Aikido, le Qi Gong, le Tai Shi, le Yoga pour créer la méthode.
Rencontre avec Arnaud Weber, praticien en Relaxation Bio-dynamique.

Continuer la lecture de « Relax et tonique, c’est la Relaxation Bio-dynamique »

Vous lisez ? Il n’y a – surtout – pas qu’Amazon !

Il y a même beaucoup mieux. A la fois commerce de proximité, écoresponsable et digital, il place la passion des livres et la satisfaction de ses clients au coeur de son activité.
Bienvenu sur le site
quaideslivres.fr : à vous les 42 000 livres d’occasion à petit prix pour étancher votre soif de lecture.

Continuer la lecture de « Vous lisez ? Il n’y a – surtout – pas qu’Amazon ! »

Et maintenant …… Comment s’adapter (1) ?

Nous commençons aujourd’hui une série d’articles sur les effets de la crise du COVID 19. Comment de nouvelles solutions, ou la généralisation de pratiques existantes peut-elle nous aider à être plus performant, créatif, heureux. Bref, du pire, sachons tirer le meilleur !

Continuer la lecture de « Et maintenant …… Comment s’adapter (1) ? »