Avoriaz a 50 ans

Jeudi dernier au Pershing Hall à Paris, Avoriaz accueillait plus de 100 journalistes pour célébrer les 50 ans de la station.

Une soirée festive et multimédia pour revisiter l’histoire de la station avec ses créateurs, leurs témoignages, des films, de la musique et 50 bougies.

Car Avoriaz n’est pas une station de montagne comme les autres.
C’est d’abord une aventure humaine hors du commun : la vision d’un champion – utopiste, Jean Vuarnet, le rêve d’un promoteur – artiste, Gérard Brémond et le “grand oeuvre” d‘un architecte – artisan, Jacques Labro.

Trois hommes de moins de 30 ans qui se moquent des idées reçues et des certitudes du passé, des visionnaires qui réalisent leur rêve d’un lieu unique :

  • Une station sans voiture où les rues sont des pistes enneigées, réservées aux piétons, skieurs et traîneaux.
  • Une architecture mimétique.
  • Un fabuleux domaine skiable préservé et sauvage, au coeur des Portes du Soleil.
  • Une station mondialement connue à travers, entre autres, le Festival du Film Fantastique.

avoriaz-persihing-hall

Table ronde avec assis de gauche à droite  : Jacques Labro (l’architecte d’Avoriaz), Jocelyne Sibuet (co-fondatrice de Maison et Hôtels Sibuet, hôtel des Dromonts), Gérard Brémond (Président du Groupe Pierre et Vacances Center-Parcs, Stéphane Lerendu, Directeur de la station).

Cette histoire je vais vous la raconter pendant les six prochaines semaines. Il y est question, de rêve, d’argent, de rupture, d’amitié, de fête, de paris insensés et de destins humains …

Avec de la musique, du cinéma, des stars, des événements et comme fil conducteur le ski toujours présent sous toutes ses formes. Avoriaz a aussi inventé le concept de résidence de tourisme et lancé le Groupe Pierre et Vacances Center Parcs qui s’est développé dans le monde entier.

Les fondateurs ont marqué à jamais l’identité de la station, ses composantes en font encore aujourd’hui une station en avance sur son temps. Ils étaient si jeunes à l’époque qu’ils sont toujours présents aujourd’hui ; deux d’entre eux, Gérard Brémond et Jacques Labro continuent à imaginer et bâtir l’Avoriaz de demain.

Car leur laboratoire d’inventions alimente de nouveaux projets en prise directe avec l’évolution de la société, le développement durable et la vie connectée. Comme le dit Gérard Brémond, Avoriaz est une « utopie réalisée ».

Ecrire le dossier de presse des 50 ans d’Avoriaz m’a permis de me replonger dans son passé, revoir ses fondateurs et me souvenir des histoires que j’ai vécues.

Rendez-vous donc les prochaines semaines pour la suite de la fantastique histoire d’Avoriaz.

Jeudi prochain : Jean Vuarnet, une vision …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *