Bulles et ballons ronds

Tout le monde parle de la Coupe du Monde. Les performances des bleus, match après match, obligent les médias à trouver de nouveaux angles pour leurs articles. Ils rivalisent donc de créativité pour traiter le match de façon originale.

Après Comines-la-commune-coupée-deux-par-la-frontière, les journaux français ont consacré leur « Une », le matin du match, à des personnages qui sont les dignes représentants de leurs pays. L’occasion de faire se rencontrer ces deux héros qui gagnent toujours à la fin.

Clin d’œil à la bande dessinée française et belge, Astérix et Tintin sont devenus les deux protagonistes d’une confrontation titanesque  en « Une » du Parisien. Le journal oppose le Gaulois au Bruxellois d’Hergé pour évoquer « les vieilles rivalités et tendres complicités » entre les deux pays.
Pourtant, le seul à même de représenter le Capitaine Haddock s’appelle Olivier Giroud et il est français. Décidément tout n’est pas si simple, par Toutatis.

Si les deux équipes ont cherché à décrocher la lune, il n’y aura qu’une place dans la fusée. En « Une » de l’Equipe, c’est le dessinateur attiré du Journal, Soulcié, qui pastiche la couverture d’ « Objectif Lune ». La voiture voit son angle habilement modifié par rapport à l’original pour exposer les visages de Didier Deschamps, Olivier Giroud et Noël le Graet, passablement effrayés. Elle fonce vers la fusée symbolisant la finale.
Mais l’équipe française était attendue de pied ferme par trois Belges, De Bruyne, Lukaku et Courtois, qui n’étaient pas prêts à leur céder la place.

Enfin c’est casque contre casque que le Journal du Dimanche croque les deux adversaires, d’après un vieil album d’Astérix, « Astérix chez les Belges ». Comme quoi on peut trouver dans l’œuvre d’Uderzo et Goscinny des personnages de chacun des deux pays.
Au final, les Belges ne furent pas les moins braves mais ce sont les Gaulois qui avaient bu la potion magique.

Passez de bonnes vacances, le Blog part pour quelques semaines de farniente et espère  vous retrouver en pleine forme le 6 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *