Chacun cherche son chatbot

Dans chatbot, il y a « chat » pour discussion en ligne et « bot » pour robot, soit un « agent conversationnel » sous la forme d’un robot logiciel pouvant dialoguer avec n’importe qui par le biais d’un service de conversation automatisée tel que WhatsApp, Messenger ou Twitter.

Celui-ci apparaît sur les sites web de la SNCF, Orange, Ikea ou des centaines d’autres entreprises, sous la forme d’un petit personnage et d’une zone de dialogue intitulée « posez-nous une question ». Sa mission : aider les internautes à résoudre un problème, à commander des produits ou se diriger vers le service le mieux adapté.

Continuer la lecture de « Chacun cherche son chatbot »

Apprenez le management en direct de votre canapé

Deux livres* viennent nous rappeler la place grandissante prise par les séries TV et leur capacité à décrypter un monde avec lequel elles s’appliquent à être en prise directe.

La multiplication des chaînes et leur frénésie créatrice nous offre quelques beaux spécimens qui mettent en avant toute la complexité des rapports humains et fourmillent de sujets d’analyse sur la vie en entreprise.

Continuer la lecture de « Apprenez le management en direct de votre canapé »

L‘histoire ne se raconte plus, elle se partage

Le storyteling est éphémère. Nous recevons des dizaines d’histoires chaque jour alors que chacune a besoin de s’installer dans la durée pour être audible.

Le storytelling consistait à imaginer des récits pour séduire les consommateurs, le storydoing place les consommateurs au cœur de l’expérience.

Continuer la lecture de « L‘histoire ne se raconte plus, elle se partage »

Social room, la pièce qui manquait aux réseaux sociaux

Toutes les marques publient : pas toujours bien, plus ou moins souvent, parfois de façon désordonnée mais les entreprises comprennent la nécessité de sortir la tête du flux et de trouver leur flow.


La relation entre le citoyen et l’entreprise est noyée par la quantité exponentielle de messages qui peut provoquer de la confusion. Il s’agit donc de redonner du sens à la communication digitale, résister à la tyrannie de l’immédiateté et s’assurer de la cohérence des messages dans la durée.

Continuer la lecture de « Social room, la pièce qui manquait aux réseaux sociaux »

Et si vous donniez – aussi – votre nom à votre boîte ?

Juridiquement, la question ne se pose pas lorsque vous êtes  autoentrepreneurs. Le nom de votre boîte c’est le vôtre puisque c’est une entreprise individuelle. Votre nom la définit. Mais commercialement, il est préférable de développer une marque, et trouver un nom n’est jamais simple. C’est même un métier : le naming.

Le choix d’un nom est essentiel car il est le pilier central de l’univers de la marque, le point de départ de son histoire et son principal véhicule. La tentation est grande de faire simple et de donner son nom à son entreprise. Si vous apportez déjà votre argent, votre énergie, vos weekends, votre réputation, pourquoi ne pas lui donner en plus votre nom ?

Continuer la lecture de « Et si vous donniez – aussi – votre nom à votre boîte ? »

Françoise Nowak, accoucheuse de voie

« Si la voix change, c’est que la personne a changé. C’est un cercle vertueux ».
Françoise Nowak s’exprime d’une voix admirablement posée, chantante et joyeuse. Elle est accoucheuse de voix. Sa certitude : « nous avons, enfouie en nous, une voix beaucoup plus riche que celle que nous émettons». Sa passion : « aider à la révéler, parce qu’alors nous devenons pleinement nous-mêmes et prenons notre place».

Selon cette spécialiste, nous sommes loin de déployer cette voix que nous aurions, si nous avions grandi « sans encombre », dans une belle verticalité physique et dans notre propre souveraineté : nous parlons d’une voix amoindrie par les réactions corporelles de fermeture que nous avons adoptées pour faire face aux épreuves émotionnelles de notre histoire.

Continuer la lecture de « Françoise Nowak, accoucheuse de voie »

Les vacances de Monsieur l’Entrepreneur

Vos clients sont partis, vos amis en vacances et vos enfants avec leurs potes. Et vous ? Avez-vous une bonne raison de rester au bureau ? Et de ne pas vous occuper de vos vacances avec la même créativité dynamique qui vous a permis de remporter votre dernier appel d’offres ?

Le travail peut être stressant, pas les vacances. Et si vous pensez que vous devez rester connectés en permanence avec vos clients, vous allez pourrir vos vacances et gâcher les leurs ! Pour partir l’esprit libéré, envisagez le pire, ce n’est pas si grave. Dites juste le mot « vacances » et vous vous sentirez déjà ailleurs.

Continuer la lecture de « Les vacances de Monsieur l’Entrepreneur »

Vibe to be Inspired

En 2011 Bruno invente « tribe to be inspired », un réseau inspirant qui crée des événements autour de thématiques allant de l’entrepreneuriat social au développement personnel. Une communauté, les tribers, est née, qui partage et grandit en réinventant la manière dont on vit, pense et travaille. On sort d’une soirée « Tribe » avec un milliard de questions, d’envies, d’humeurs et pas tout à fait comme on y est entré.

Continuer la lecture de « Vibe to be Inspired »

J’ai passé 3 heures avec Macron, dans la même pièce …

Sitôt rentré à Viva Tech, on est happé par une dynamique collective d’une puissance rare. Tout autour du hall, ce sont des ateliers où les intervenants captivent des auditoires passionnés. Au milieu, se succèdent les petits stands de startups qui rêvent en grand et ceux des mastodontes, comme Google, LVMH ou la RATP qui invitent et soutiennent des startups en leur donnant l’occasion de rencontrer des entreprises clients et un public plus large.

Continuer la lecture de « J’ai passé 3 heures avec Macron, dans la même pièce … »

« Le PC est mort » me dit … (suite et fin)

Mais à Digital City, pendant que ma Blonde touillait mon café avec son fume cigarette, les computers continuaient à tomber comme des femmes dans le livre de Desproges. La radio diffusait “Apocalypse” du groupe “Cigarettes after Sex” et vaporisait des particules de tendresse et de méfiance.

La Blonde glissa ses bras autour de mon cou et se décida à me mettre capiteusement au parfum. Elle devait avoir des choses à se faire pardonner. Mais cela ne fit qu’empirer.

Continuer la lecture de « « Le PC est mort » me dit … (suite et fin) »