« Organisation flash », l’utopie devient réalité ?

La « flash organization » est une nouvelle forme d’entreprise qui se met en place le temps d’un projet : le but est de monter une équipe très rapidement en faisant appel, grâce à la digitalisation, aux experts les plus pertinents, où qu’ils se trouvent.

Six chercheurs de l’Université de Stanford se sont penchés sur la réalisation de projets complexes. Le chef de projet les pilote grâce à la plateforme Foundry, définit les besoins et les étapes clés puis sélectionne les experts disponibles sur différentes places de marché comme Upwork ou Malt. Durée du recrutement : quelques minutes.

L’atout majeur d’une « flash organization » est de pouvoir restructurer le projet au fur et à mesure qu’il se réalise. Certaines tâches sont ajoutées, d’autres retirées et l’organisation elle-même peut évoluer sans limitation. La communication, fluide grâce à une messagerie instantanée comme slack, est cruciale et suppose le respect des processus mis en place. Chaque expert peut suggérer des modifications, validées ou pas, par le chef de projet.
Pour Melissa Valentine (Stanford) : « avec ce système, n’importe qui disposant d’une connexion internet est capable de mener un projet complexe ».

Sur ce marché de mise en relation des entreprises, plusieurs centaines de plateformes se sont développées. Alors que de nombreuses sociétés évoquent une pénurie de talents et leurs difficultés de recrutement, elles offrent des solutions concrètes et faciles à mettre en place.
Cela demande aux entreprises traditionnelles de changer leur mode de gestion des ressources humaines. Celles qui se plaignent de la pénurie de main d’œuvre ont en réalité beaucoup de mal à gagner en flexibilité.

Sur ces plateformes, les talents sont disponibles presque immédiatement et facilement. Elles se chargent de la sélection des meilleurs profils, des contrats et du paiement, ce qui diminue d’autant le coût des transactions. Les entreprises peuvent ainsi externaliser de nombreuses tâches, embaucher sans se soucier de la localisation, ce qui génère un recrutement de meilleure qualité. Elles gagnent en flexibilité en employant des experts hautement qualifiés, et de leur côté, les experts peuvent choisir les projets et les entreprises qui leur correspondent le mieux et dans lesquels ils seront d’autant plus impliqués.

Nombreux sont les talents qui ne demandent qu’à être sollicités. La balle est dans le camp des entreprises et leur capacité à gagner en flexibilité dans la gestion de leurs projets.

Comment éviter de se faire éclabousser par le scandale

Les marques investissent des millions pour lier leur image à celles de stars. Lorsque ces célébrités sont clouées au pilori pour être empêtrées dans un scandale (la liste serait trop longue …), comment l’entreprise doit-elle se positionner pour éviter d’être emportée par la tourmente médiatique ?

Continuer la lecture de « Comment éviter de se faire éclabousser par le scandale »

De l’art d’être Poulidor … Et ne pas le rester

On peut être numéro 2 et en tirer de grands bénéfices. On peut être Poulidor et faire une fructueuse carrière. Pourvoyeur d’idées, conseiller du premier cercle … Comment se donner les moyens d’être un « futur premier » pour ne pas rester un « éternel second ».

Continuer la lecture de « De l’art d’être Poulidor … Et ne pas le rester »

Bons baisers De Russie

L’économie de la connaissance est présentée comme la dernière révolution car elle est la principale source de productivité et de croissance économique. Mais sur ce trésor plane l’ombre du SPECTRE. Qui maîtrisera la connaissance aura le pouvoir … Du travail pour 007 contre le Dr. No

Continuer la lecture de « Bons baisers De Russie »

Projetez-vous en mode productif

Même si nous n’évoluons pas dans une startup ou une entreprise agile qui travaillent en mode projet, nous adoptons de plus en plus ce mode de fonctionnement. Juxtaposition des dossiers, empilement de missions, multiplication des clients … la journée devient un marathon à parcourir au sprint. La productivité est un défi permanent …

Continuer la lecture de « Projetez-vous en mode productif »

Vous aussi, vous souffrez de leucosélophobie ?

Angoisse de la page blanche ? Panne d’inspiration ? La plus grande crainte au moment de rédiger un texte est de ne pas savoir quoi dire, ou leucosélophobie.
Ce syndrome, auquel nous avons tous été confrontés, affecte tous les créateurs, rédacteurs mais aussi peintres, compositeurs, architectes, artisans … Mais comme pour toute maladie, il existe des remèdes.

Continuer la lecture de « Vous aussi, vous souffrez de leucosélophobie ? »

Arrêtez de marchander … Négociez !

Négocier ne signifie pas réussir à imposer. Réussir à persuader notre interlocuteur d’accepter quelque chose qu’il refuse nous procurera une satisfaction et un gain immédiats. Mais la recherche d’une victoire à court terme risque de nous coûter plus cher plus tard.

Continuer la lecture de « Arrêtez de marchander … Négociez ! »

Seul un tout petit pays résiste encore et toujours … le Bhoutan !

En créant le BNB, le Bonheur National Brut, en 1972, le petit état niché entre la Chine et l’Inde, est le seul pays à ne pas se mesurer en termes de PIB. Alors que les startups nomment des Directeurs du bonheur (mon blog du 31 mars 2016), que peut-on apprendre du « pays du bonheur » ?

Continuer la lecture de « Seul un tout petit pays résiste encore et toujours … le Bhoutan ! »

Que les gros salaires lèvent le doigt

L’intelligence artificielle commence à irriguer tous les secteurs de l’économie. Face à une demande en croissance exponentielle, les profils sont encore trop rares. Cette pénurie de main d’œuvre provoque une inflation des salaires, parfois irrationnelle.

Continuer la lecture de « Que les gros salaires lèvent le doigt »