C’est la rentrée, si vous démarriez une story ?

Prendre la parole, émerger, acquérir de la visibilité, avoir un discours qui porte … Eternelles obsessions du communicant. Tous les réseaux sociaux ont introduit les stories dans leurs options. Dernier en date, LinkedIn …

Un concept introduit par Snapchat
La nouveauté : permettre à l’utilisateur de poster rapidement une photo ou une vidéo de quelques secondes, disponible 24 heures avant de s’autodétruire. Un bon moyen pour dire à ses amis ce qu’on faisait d’intéressant dans sa journée. Succès immédiat.
Les autres réseaux sociaux s’en sont donc emparés, Instagram tout d’abord, puis WhatsApp, Messenger enfin Facebook. L’intérêt réside dans la possibilité de poster plus, sans être trop intrusif : seuls ceux qui le veulent consultent votre story, dont le contenu est séparé de votre profil et ne reste en ligne que 24 heures. Tout le monde y a accès sans pour autant polluer !

LinkedIn est le dernier grand réseau à se lancer
Il permet ainsi de renforcer votre stratégie digitale en partageant du contenu interactif, aussi bien sur votre compte que sur votre page « entreprise ». Le produit reste assez basique et restreint car disponible uniquement sur mobile, LinkedIn étant un réseau professionnel, nous nous connectons majoritairement depuis un ordinateur.
Le côté éphémère de la visibilité est un frein important car votre audience ne se connecte pas quotidiennement et les 20 secondes maximum auxquels vous avez droit ne permettent pas de dépasser le contenu d’une simple annonce.

Une première version encore limitée
La fonction « sondage » n’existe pas, alors qu’elle fonctionne sur la plateforme – et sur les sur les stories des autres réseaux sociaux – et sont un call to action très prisé. Les stickers sont limités et très B2C alors qu’on aurait aimé que soient mis en avant des fonctions plus utiles pour un usage professionnel.
Les mentions sont insuffisantes, réduites à d’autres membres, mais impossible de mentionner ni page entreprise, ni vous-même. Pire, les liens, qui sont l’essence même d’un réseau de mise en relation, sont absents.
Les vidéos, très compressées, sont de piètre qualité – tant pis pour votre personal branding – et les statistiques disparaissent elles aussi après 24 heures.

Quelle stratégie pour optimiser vos stories ?
Côté contenu, travaillez bien votre contenu sur le format 20 secondes et shootez avec votre application habituelle avant de l’importer dans LinkedIn. Préférez le format diaporama à la vidéo, pas bien adaptée : plusieurs images d’affilée suscitent la curiosité.
Côté technique, perfectionnez vos visuels, notamment en soignant le cadre en mode « selfie ». N’hésitez pas à reposter le même contenu pour multiplier les connexions et en simultané dans votre feed.

Si LinkedIn a la prétention de se transformer en media social à part entière, il serait étonnant que la plateforme n’investisse pas dans son développement. L’audience actuelle n’est pas encore au rendez-vous, mais une bonne story est une opportunité pour vous démarquer et vous faire une place dans un univers aujourd’hui peu exploité pour rester connecté à votre audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *