C’est ma tournée !

Avec l’explosion de mon trafic, je suis passé du statut de service d’hébergement de vidéos sans rémunération pour les ayants droit à une plateforme légale reversant une partie des revenus de la publicité. Grâce à elle, je peux maintenant vous faire gagner de l’argent.

Avant de fantasmer sur les montants que pourraient générer les vidéos que vous avez enregistrées avec une webcam dans votre chambre, vous devez savoir que la paye est minime, voire ridicule …  c’est 1 dollar pour 1 000 vues. Il faut donc être très actif et avoir beaucoup de succès pour que je vous rémunère vraiment.

Je suis Youtube, et si vous gagnez de l’argent avec moi vous êtes un Youtuber professionnel.

Le mois dernier, j’ai franchi le cap du milliard d’heures de vidéo vues quotidiennement. En France, plusieurs internautes ont mis en ligne des vidéos qui ont cumulé des centaines de millions de visionnages. Vous êtes de plus en plus nombreux à consacrer beaucoup de temps et d’énergie à cette activité et à en retirer une rémunération.

Rémi Gaillard : revenu estimé : 15 510 €uros nets / mois (Top 3)

Au vu de l’ampleur du phénomène, j’ai mis en place un système de rémunération par la publicité. Vous publiez des vidéos sur Youtube. Lorsque vous accumulez un nombre de vues intéressant, je propose vos vidéos à des annonceurs à travers des études statistiques, des graphiques et des tableaux retraçant leurs activités sur vos chaînes. Les annonceurs peuvent alors faire leur choix en achetant des campagnes de publicité. Le dispositif de rémunération s’enclenche à partir du moment où vous avez dépassé le palier des 1 000 vues et que vous acceptez la publicité sur votre chaîne. Une fois votre public identifié, les annonceurs paieront plus chère leur publicité pour une cible bien définie. Une partie des revenus générés vous est reversée, en fonction du nombre de vues, sur un compte bancaire Google Adsense.

Cyprien : revenu estimé : 29 211 €uros nets / mois (Top 2)

Mais tous les Youtubers ne sont pas logés à la même enseigne.  Il existe deux moyens supplémentaires de gonfler vos revenus : 1/ Le placement de produit : les marques sont prêtes à payer pour que vous parliez d’elles dans vos vidéos car certains influenceurs, ces nouveaux gourous du digital, peuvent d’avantage affecter les comportements d’achat qu’une dizaine de magazines réunis. 2/ Les partenariats avec les networks : ils protègent vos droits d’auteur et optimisent votre rémunération, mais vous leur versez une commission de 10 à 20%. Ah ! Une dernière chose : si vous intégrez dans vos vidéos du contenu dont vous n’avez pas les droits (extraits de films ou d’émissions, musique …) vous devrez partager votre rémunération avec les ayant droits.

Squeezie : revenu estimé : 44 763 €uros nets / mois (Top 1)

Aujourd’hui, autant en France qu’à l’étranger, certains Youtubers en ont fait leur métier, mais seul le top 20 des Youtubers français peut en vivre correctement. A partir d’un certain  nombre d’abonnés et de vues, leur rémunération peut carrément être déraisonnable.

Les prochaines semaines, le Blog vous présentera d’autres applications chères à la Génération Z, avec pour mission de vous aider à comprendre ce qui anime vos enfants ou vos jeunes collaborateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *