Comment le Champagne est-il devenu le CHAMPAGNE ?

Pour épouser la très catholique Clotilde et régner, Clovis le Franc doit d’abord se faire baptiser par Rémy, l’évêque de … Reims. A l’époque le vin de Champagne est plutôt rouge et ne pétille qu’au printemps lorsqu’il fermente à nouveau dans les barriques. Rien à voir avec le Champagne d’aujourd’hui. Mais ce que Clovis vient de faire, tous les rois de France qui lui succéderont vont le perpétuer à chaque couronnement, lors de festivités qui durent plusieurs semaines.

C’est ainsi que le Champagne est devenu synonyme de célébration, de fête et de plaisir. Jusqu’au XVIIème siècle, il s’agit de rouge uniquement ou presque, avant de faire place à la boisson pétillante et dorée dont vous avez abusée récemment. Mais ça c’est une autre histoire !

Le marketing contemporain ne fait donc que s’appuyer sur des références historiques, inscrites dans notre inconscient collectif au moment d’exprimer notre joie. A partir du XVIIème, les Champenois commencent à maîtriser le phénomène de l’effervescence. Même si c’est un moine, Dom Pérignon, qui le premier comprit le mécanisme de la vinification et l’améliora, le vin n’est plus l’apanage des religieux et prend progressivement une place de choix dans les fêtes. Sa légèreté enchante et séduit les libertins : au bal masqué de la Pompadour, on but 1800 bouteilles. A la fin du XIXème siècle, l’accélération et la multiplication des moyens de transport permettent aux vins de Champagne d’être commercialisés dans le monde entier. Sa renommée devient telle qu’au début du XXème siècle on ne peut plus s’en passer pour commémorer les grands événements.

Le Champagne est depuis une époque lointaine associé au baptême des navires, en remplacement du sang humain que les Vikings répandaient sur les bateaux nouvellement construits pour conjurer le mauvais sort. Vezetelly, l’auteur de « a history of Champagne » signale que « partout où l’homme civilisé du XIXème siècle avait mis le pied, il avait laissé des traces de sa présence sous forme de bouteilles de Champagne vides« .

A la Maison Blanche les vins offerts à la table du Président des Etats-Unis sont toujours des vins américains, à la seule exception du Champagne de France. Pour les Anglais c’est un merveilleux remède contre la timidité, un « inhibition remover ».  En 1980, la Présidente de la République d’Islande a déclaré « qu’elle n’avait accepté de présenter sa candidature à cette haute fonction qu’après avoir passé une partie de la nuit à boire du Champagne« .

« Quand le Champagne va, tout va », C’est ce qu’une étude très sérieuse vient de confirmer, en mettant en parallèle la bonne santé économique d’un pays et sa consommation de Champagne. Donc si vous avez bu beaucoup de Champagne le 31 et même si ce n’était pas immédiatement perceptible le lendemain matin au réveil, c’est que vous êtes en pleine forme …

Le Blog vous souhaite pour 2017 une année heureuse, une santé de fer, des affaires en or … et beaucoup de Champagne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *