Comment tirer du pire le meilleur

Confinés pour des semaines, on peut maudire les Chinois ou tous ceux qui prennent trop de liberté avec la règle. On peut aussi se dire que c’est peut-être une occasion unique d’avoir du temps à soi.

Have a break … have a KitKat
Ou mieux, c’est l’occasion d’une pause pour souffler, méditer pour se recentrer sur soi et reprendre des forces afin de mieux repartir.

Développez de nouvelles connaissances
Fini le « j’ai pas le temps », internet regorge de vidéos éducatives gratuites ou de MOOCs, ces cours abordant une grande variété de thématiques.

Entamez votre pile de dossiers « en attente »
Vous savez la pile où s’accumulent au fil du temps ces dossiers non urgents. C’est le moment de se plonger dedans, à tête reposée, tranquillement, sans le stress d’une dead line.

Faîtes travailler … votre imagination
Rêvez, rêvassez, imaginez des histoires, perdez-vous dans les dédales de votre mémoire ou de vos envies, extrapolez, délirez … Tout ce qui vous semble d’ordinaire improductif.

Lisez comme si vous étiez en vacances
Délaissez BFM TV pour Le tour du malheur, Anna Karénine, Martin Eden, l’intégrale de Blueberry … le terrain de jeu est infini, vous trouverez forcément le livre que vous ne pourrez plus lâcher.

Passez deux coups de fil chaque jour
C’est l’occasion de prendre des nouvelles de ceux qu’on délaisse par manque de temps. Pour retrouver un plaisir partagé.

Mais aussi, la musique, la cuisine, les jeux de société … Profitez, le temps file !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *