Devin oui comme Bowie

1999. Google vient à peine d’être créé. Dans une interview à la BBC, David Bowie prédit à un journaliste éberlué comment le web allait changer nos vies : « les nouveaux rebelles ne seront plus les rock stars mais les acteurs de l’internet. »

« Ground control to Major Tom ». David Bowie, space oddity
Bowie décrit comment internet aura le pouvoir de faire émerger des communautés et de faire disparaître la pensée unique. Il le considérait comme « une forme de vie extraterrestre » alors que le journaliste se contentait de le voir comme un outil de vente à distance.
Dans un environnement imprévisible et incertain, les entreprises doivent faire appel à leurs intuition, imagination, fantaisie. Comme David Bowie. Les maisons de disque meurent de n’avoir pas imaginé spotify !

Apprenez la science-fiction
Les stratèges se contentent trop souvent d’extrapoler une réalité existante au lieu de se projeter au-delà de ce qui existe déjà. C’est à la fois une menace et une opportunité.
L’entreprise doit développer, de façon obsessionnelle, sa capacité à imaginer l’avenir en élargissant et enrichissant les ressources auxquelles elles font appel au lieu de se limiter à leurs approches analytiques.
« Pour toute personne aimant la science-fiction, il y a certainement une place pour dans un département de management du risque ». Alison Martin, Chief Risk Officer chez Zurich, compagnie d’assurances.

Ecrivez le scénario du pire
En concevant un futur invraisemblable, les stratèges comprendront comment ils pourraient se réaliser. Les maisons de disque, mais aussi les hôtels avec airbnb, les taxis avec Uber, Kodack avec le numérique auraient anticipé qu’une approche trop rationnelle ne suffit plus à prévoir les risques et les opportunités.
Un état d’esprit avant-gardiste doit être encouragé, même si les leaders préfèrent parler de ce qu’ils peuvent contrôler. Un surcroît d’imagination est encore considéré comme un manque de crédibilité et de sérieux.

Livrez-vous au jeu des devinettes
Qu’est-ce qui pourrait nous exclure de notre marché ? Comment tripler nos revenus en deux ans ? Comment passer de 8% de part de marché à 55% ? En se concentrant sur ces situations improbables, ces questions fantaisistes stimuleront votre créativité plutôt que d’apporter des réponses trop réalistes.
Alors que la plupart des ressources proviennent des MBA, la vraie disruption serait d’appréhender ces problématiques stratégiques d’une façon moins conventionnelle en investissant aussi dans des profils plus créatifs et imaginatifs.

Et ça c’est cadeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *