La dure journée de la femme entrepreneure

J’ai choisi de donner la parole à une entrepreneure pour partager sa vision, même si d’autres sensibilités s’expriment également :

« C’est un lieu commun, les hommes seraient attirés par la réussite, l’argent ou le pouvoir, alors que le moteur des femmes serait plus souvent la quête de sens : être en phase avec soi-même et ses valeurs, se réaliser, se sentir utile.

Ainsi près de la moitié des créations d’entreprise par une femme procède d’une reconversion. Si l’entraide fonctionne à fond entre les dirigeantes, nous avons plus de difficultés à nous battre pour qu’elles soient rentables.

Réconcilier Business et Sens
Seules 14% des entreprises de plus de 10 salariés sont dirigées par des femmes alors qu’une parité aurait des effets bénéfiques en termes d’innovation, de performance, de social, de sociétal, d’environnement …
Pour montrer que la quête de sens est compatible avec la croissance, nous devons nous encourager à travailler notre leadership et notre profitabilité.

Un manque de modèle
Nous nous rendons vite compte que nous ne ressemblons pas aux businessmen de référence et qu’il n’est pas évident de s’approprier les codes économiques du monde des affaires, dans les prises de parole, les films, les livres ou le statut d’expert.
Ces codes ont été écrits par un univers essentiellement masculin : les réseaux business, par exemple, se réunissent très tôt ou tard à des horaires moins compatibles pour nous de façon régulière.

Insuffler du sens dans les codes économiques
La bienveillance, la transversalité et l’authenticité dans les échanges sont les fondements d’une nouvelle façon de faire du business pour les femmes. A nous de nous approprier les codes économiques pour que nos objectifs de hausse de chiffre d’affaires soient compatibles avec les valeurs de notre engagement : nous aurions plus d’impact pour créer une dynamique vertueuse de création d’emplois, d’investissements, de bien-être autour de nous.

Rester soi-même
Il est important d’identifier nos freins pour mieux les faire sauter : imposer un prix juste, réaliser un investissement ou prospecter de nouveaux clients … En échangeant avec d’autres entrepreneures, les femmes pourront se fixer des objectifs et se donner les moyens de les réaliser. Faire des affaires revient aussi à affirmer notre valeur, à augmenter notre visibilité et à nous faire respecter. En étant fidèles à nous-mêmes, nous deviendrons des modèles, auxquelles toutes les femmes pourront s’identifier.

Créer de la valeur profite à tout le monde
Des actions vertueuses et des réussites reconnues font croître l’entreprise et donnent davantage de retentissement aux valeurs qu’elle affiche. Elles inspireront d’autres entrepreneures. En affirmant sa valeur, en faisant du business, en développant son entreprise, chaque femme contribuera à créer une société plus équilibrée.  Car affirmer sa valeur, c’est finalement agir ensemble pour l’intérêt général. Et ce ne devrait pas être l’apanage exclusif des femmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *