Le salarié du futur

Covid = Télétravail pour beaucoup. Certes. Mais s’il est tentant de réduire la crise à sa principale conséquence pour bon nombre de salariés, d’autres mutations sont en train de voir le jour : accélération des nouvelles technologies, organisation du travail, durcissement de la concurrence, quête de sens des milléniaux. Si l’activité reprend progressivement, plus rien ne devrait être comme avant.

Les nouvelles … nouvelles … nouvelles technologies
L’exploitation des data offre une connaissance de plus en plus fine des clients. De nouvelles stratégies commerciales se mettent en place qui offrent l’opportunité aux collaborateurs d’interagir avec eux de manière plus qualitative.
Les collaborateurs s’occupent mieux de leur client ; libérés de la plupart des tâches administratives sans valeur ajoutée, ils deviennent plus agiles et efficaces.

Tout en souplesse
Les habitudes prises avec le télétravail ont suscité des envies de flexibilité et la recherche de solutions personnalisées. Connecté en permanence grâce au numérique, le collaborateur 2.0 choisira de travailler où il veut quand il veut.
Chaque entreprise va créer son propre modèle d’organisation, combinant présentiel et travail à distance. Il importe donc de légiférer pour définir le « temps de travail » afin de protéger les salariés.

Engagez-vous … qu’ils disaient
Les salariés ont des attentes grandissantes alors même qu’ils se sentent de moins en moins engagés vis-à-vis de leur entreprise. Les milléniaux sont en quête de sens mais un bon cadre de travail, des avantages sociaux et un bon salaire ne suffisent plus. Ils veulent de la vertu, contribuer à bâtir un monde meilleur par le biais d’actions concrètes dont l’impact est réel.
La responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) la définit de plus en plus, au moins autant que ses performances financières.

Dur, dur d’être un manager
Le salarié de demain sera plus libre, plus autonome et le plus souvent en dehors du bureau. Pas facile de favoriser la cohésion de l’équipe, rechercher la performance individuelle et collective et atteindre ses objectifs tout en étant attentif à  chacun.
Le fonctionnement en mode projet devient progressivement la norme, fondé sur une confiance mutuelle, de nouveaux modes de communication et surtout la capacité de chacun à s’adapter.

Oui … mais !
Enivré par notre propre vision idyllique et prophétique de l’avenir, nous en oublions souvent de regarder partout : le besoin des salariés de se retrouver pour être ensemble et partager, la solitude qui enferme et la promiscuité familiale dans un petit espace qui énerve, les pathologies liées à un nouvel environnement professionnel inadapté : mal de dos, maux de tête, fatigue oculaire … des effets chroniques qui affectent potentiellement tous les collaborateurs. Et n’oublions pas non plus tous ceux pour qui le télétravail est impossible.

Que nous réserve réellement le monde de demain ?
Comme pour l’économie et le sanitaire, l’équilibre reste à trouver entre développement et épanouissement, recherche de profits et quête de sens. C’est le défi auxquels seront confrontés les milléniaux. Un sacré défi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *