Le virtuel repasse les plats

Qui ne rêve pas de passer du rêve à la réalité ? Les nouvelles technologies changent nos vies, parfois pour le pire et heureusement souvent pour le meilleur.
Comment ? Notamment en permettant au consommateur de modifier les sensations que nous procure un objet ou un aliment.

Voulons-nous vivre dans « le meilleur des mondes » ?
Dans son roman d’anticipation publié en 1932, Aldous Huxley décrit un futur dans lequel les nouvelles technologies ont pris le pouvoir, en excitant nos sens. Ainsi « les images stroboscopiques seraient bien plus réelles que la réalité ».
Le futur, c’est maintenant : au cinéma, des salles proposent de sentir les vibrations sur nos sièges ou la pluie sur nos visages. C’est toute l’expérience des consommateurs qui peut être modifiée avec le « marketing sensoriel digital ».

« Le souvenir d’une certaine image n’est que le regret d’un certain instant ». Marcel Proust
Comment stimuler les sens du consommateur ? S’il n’est pas possible de sentir ni de goûter les produits, nous avons un cerveau capable, lorsque nous sommes exposés à des images, de revivre des émotions liées à des expériences passées. Nous avons tous notre madeleine.
Grâce à de nouvelles technologies comme la réalité augmentée ou la réalité virtuelle, il est possible d’enrichir ce processus d’imagerie mentale.

« La réalité virtuelle sera une technologie importante. Je suis assez confiant à ce sujet ». Marc Zuckerberg
Les images créées par la réalité virtuelle peuvent stimuler l’appétit. Vous montrer une image d’une personne en train de manger avec une prise de vue donnant l’impression d’être à la place du protagoniste active les aires gustatives du cerveau liées au plaisir alimentaire.
On pourra ainsi vous pousser à la consommation, ou à la raison en vous montrant des images de grandes portions de nourriture.

« La connaissance des êtres, l’étude de leur comportement est le commencement de la sagesse ». Madeleine Ferron
Les nudges (voir un précédent article) amènent les consommateurs à changer leurs comportements à travers des suggestions indirectes : graver une mouche au fond d’un urinoir pour inciter mes hommes à mieux viser.
Le système appelé « Meta Cookie » permet à l’utilisateur de changer la saveur d’un cookie en manipulant virtuellement son apparence et en diffusant une odeur flatteuse.

De quoi nous aider à garder une alimentation plus saine … si nous le souhaitons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *