Mon secret pour la rentrée : le repos

« Tout le malheur des hommes vent d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos » (Pascal).
Les études le prouvent, le secret de la productivité se trouve dans le repos.
Ca tombe bien, c’est le moment de prendre de bonnes résolutions afin de reprendre le travail dans les meilleures conditions.

La surchauffe cérébrale menace.
Le repos n’est pas synonyme d’oisiveté mais de relance de l’efficacité, un objectif que l’on retrouve chez tous les managers. Pourtant la pression et les horaires de travail à rallonge qui sur-sollicitent votre cerveau produisent exactement l’effet inverse.
La surproductivité est un héritage de la révolution industrielle : plus une machine fonctionne, plus elle est productive ! Les espaces partagés, le travail collaboratif, les smartphones qui abolissent la frontière entre temps de travail et temps de repos sollicitent notre énergie en permanence.

La culture française est basée sur le « présentéisme »
Le monde du travail encense les « workaholics », les soirées passées au bureau et les excès de zèle.
Pourtant la médecine du travail préconise un repos de 20 minutes (la fameuse micro-sieste) après une heure d’activité. Si les Français sont parmi ceux qui travaillent le moins en Europe, la France est le cinquième pays en Europe en termes de richesse produite par heure de travail.

Des « temps pour ne rien faire » dans votre agenda
Kant aurait écrit la critique de la raison pure en travaillant une heure par jour. Le scientifique Henri Poincaré concentrait l’essentiel de son travail sur deux plages horaires de deux heures : de 10 heures à midi puis de 17 à 19 heures le soir. Darwin aimait se lever aux aurores et travaillait une heure puis s’occupait de sa maison. Promenade, déjeuner, sieste, re-promenade et un peu de travail en fin de journée. La soirée était consacrée à sa famille.

Travaillez 52 minutes et prenez une pause de 10 minutes
C’est le résultat d’après l’étude des performances de 10% de leurs collaborateurs les plus productifs, selon une enquête réalisée par le Draugiem Group, qui propose un logiciel d’analyse de l’activité des employés sur ordinateur.
L’étude souligne également que les plus productifs ne travaillent même pas 8 heures par jour. La concentration est comme un muscle, elle a besoin de se reposer pour être capable de fonctionner.

Mais que faire pendant ses pauses
Marcher, ou tout simplement se mettre debout, en évitant les positions assises prolongées.
Grignoter un fruit, une barre de céréales pour reprendre de l’énergie.
Discuter avec des collègues, de tout, de rien, sauf du travail ….
Regarder une vidéo ou surfer sur les réseaux sociaux, en ayant pris soin de détacher vos yeux de l’écran auparavant.
Voilà votre cerveau reposé et régénéré, prêt à s’engager dans une phase de travail avec toute la concentration qu’elle mérite.

“ Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver »
Les nouveaux outils numériques optimisent notre temps de travail. Au lieu de réinvestir ce temps gagné dans le travail, le moment est venu de retrouver le véritable objectif de la productivité : mieux vivre sa vie, prendre plus de temps pour soi, avec pour résultat un travail plus efficace, plus productif … et plus investi.
L’équation est simple : si le bénéfice vient de la productivité, la productivité vient du repos.

Je vous laisse, une pause s’impose …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *