Votre nouveau bureau, beaucoup mieux qu’à la maison

Le travail a toujours été défini par le lieu où il était pratiqué : le champ, l’usine, le bureau. Le travailleur y trouvait la matière et les outils pour effectuer sa tâche : la terre, la machine, le téléphone, l’ordinateur …
Après les révolutions industrielles et numériques, voici celle des espaces de travail. Pour ceux qui ont encore un bureau, le logiciel a changé : il était l’incarnation physique de l’entreprise, il est devenu un outil de management.

Le bureau n’était qu’une somme de mètres carrés
L’immobilier de bureau répondait à une logique financière qui avait pour but de stocker un capital humain selon un ratio précis de mètres carrés par postes de travail. Puis de rationaliser les espaces pour réduire les charges afin d’améliorer le résultat net et donc la valeur de l’entreprise.
Les immeubles de bureau ont donc été optimisés pour livrer des espaces normalisés destinés à remplir une fonction précise (hall d’accueil, salle de réunion …). Le bureau était devenu un produit comme n’importe quel actif financier. Dont l’architecture était absente.

Aujourd’hui le bureau incarne le projet d’entreprise
Avant, l’organisation et l’aménagement des lieux de travail n’était pas même un sujet. A-t-on déjà vu un manager considérer l’espace de travail comme levier de performance ? Jamais, jusqu’à ce que le post-fordisme et la révolution numérique atomisent ces pratiques ancestrales.
Notre société est rentrée dans l’ère de la connaissance et de la complexité, qui favorise l’innovation et la créativité plutôt que la standardisation. Venue de la Silicon Valley, ce nouvel art de vivre au bureau, engendré par les startups, a vu débarquer canapés, tables de ping-pong et autres baby-foot.

L’homme est un animal social qui a besoin d’échange
Les sociétés sont donc obligées d’adopter une nouvelle forme d’organisation, horizontale et collaborative, qui favorise les interactions, fait circuler l’information et génère de l’innovation.
Le bureau, autrefois conçu pour stocker et optimiser les ressources, organise les flux : d’information, d’idées, de personnes, et fabrique un sentiment vital de communauté. En créant de la valeur, il devient un outil stratégique de management et de recrutement.

Et l’architecte devint manager
Il prend en compte les récentes découvertes des sciences comportementales : économie, anthropologie, sociologie, psychologie … pour organiser au mieux les interactions entre les personnes pour qu’elles soient productives et créatives.
Par exemple, les collaborateurs qui ne sont pas au même étage se rencontrent 80% moins souvent. L’architecte va donc favoriser l’horizontalité en fusionnant des bâtiments, en ouvrant des espaces ou en fluidifiant les circulations. Dans the Link, la tour en train d’être construite à la Défense, 500 personnes pourront travailler ensemble sans jamais prendre l’ascenseur.

Transparence et centres névralgiques
Ces flux doivent se croiser, dans des espaces qui soient de véritables points de passage nodaux et fédérateurs, comme des places du village qui invitent à se poser, échanger et collaborer.
Notre cerveau reptilien a besoin de voir loin pour pouvoir se situer : voir les autres collaborateurs évite l’isolement et crée un sentiment d’appartenance. La lumière naturelle apporte de la mélatonine qui améliore le bien-être et la performance. Même certains cabinets d’avocats, adeptes de la confidentialité, ont adopté des espaces vitrés et transparents.

Mixité et ouverture sur l’extérieur
Un même lieu aura différentes fonctions selon les configurations et les manières de travailler. Ce principe de mixité doit pouvoir, à l’échelle du bâtiment, accueillir des activités de coworking, de loisirs ou de réception, pour augmenter les chances de voir collaborer les salariés et les partenaires extérieurs de l’entreprise.
L’omniprésence du digital nécessite une relation physique à l’environnement : le végétal, la lumière, l’air libre. Les terrasses et les toits sont redevenus des « surfaces utiles », dédiées aux échanges et au travail
Alors heureux ? Avant que vous ayez tout ça à la maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *