La relation, le nouvel or des entreprises

Frédéric Bedin et ses équipes d’Hopscotch Group se sont interrogés sur leur métier : établir des relations durables, sincères et profitables entre les marques et leurs clients. On ne parle plus de relations publiques mais de Relations Publics. Et c’est toute la différence !

Résultat : un livre passionnant
Il est la somme de deux années d’échanges et d’interactions entre les multiples talents de l’agence. Et une profession de foi : « communiquez efficacement pour développer le capital relationnel de vos marques et de vos organisations ».
Première sujet : le marketing des communautés.

Fini les cibles, place aux communautés
Nous ne sommes plus la cible (à abattre ?) de messages destinés à une masse de destinataires passifs. Nous sommes les acteurs de nos préférences.
En tant que décideurs conscients de nos choix, nous appartenons à une ou plusieurs communautés et affirmons notre adhésion de manière positive, notamment grâce aux outils digitaux comme les réseaux sociaux qui renseignent nos relations et nos goûts en toute transparence.

La communauté, une notion à manier avec délicatesse
La logique communautaire fait l’objet d’une défiance en s’opposant au modèle de l’égalité à la française. Il est par exemple interdit de collecter des données par communauté. Pourtant la notion de communauté revient en force avec la digitalisation de la communication, on peut maintenant parler de business ou de média communautaire, qui s‘adressent à des gens qui partagent les mêmes centres d’intérêt.

La révolution du meta-business
C’est le business qu’une entreprise fait « à côté de son  business principal ». Par exemple pour une marque comme Amazon, nous sommes une communauté. L’idée n’est plus de nous vendre des produits dans son périmètre défini mais de créer, nourrir et enrichir la relation avec ses communautés.
Elles doivent apprendre à bien les connaître : leur business est désormais d’analyser les données qu’elles récoltent sur leurs communautés dans le but de monétiser ces data.

L’ère de l’immatériel
Ces actifs immatériels sont une source de valeur. Uber ne possède pas une voiture mais est valorisée à des milliards de dollars. De même, les informations extra-financières sont de plus en plus considérées, même par les banquiers, et notamment sur les questions sociales, sociétales et environnementales.
La communication n’est plus l’assistant du business car son approche communautaire permet d’identifier de nouveaux besoins à satisfaire mais aussi de nouveaux clients potentiels. Cette nouvelle approche leur permet de revaloriser certains actifs.

La stratégie du nénuphar
Avec le RGPD, ce sont les marques qui sont en demande d’attention de la part de leurs communautés. Les entreprises vont nouer des relations variées – alliance, cocréation soutien, reconnaissance, business … – avec chacune d’elles comme avec le nénuphar avec toutes ses feuilles. L’entreprise se met à l’écoute de ses communautés pour leur apporter de la valeur ajoutée.

En se mettant au service de ses Publics, une marque construit avec elle une relation nouvelle, sur des valeurs et des codes de communication communs ; elle adopte une posture de service afin d’être utile à ses communautés.

La relation, le nouvel or des entreprises (Editions Eyrolles) est disponible notamment à la FNAC.

Le marketing selon Tintin

Lundi 10 janvier c’était la journée mondiale – non officielle – de Tintin, en souvenir de la parution de la première aventure de Tintin dans le journal bruxellois, le petit vingtième, en 1929.
Qui ne connait pas Tintin, même sur la lune ? Des 23 albums, jusqu’en 1976, qui sont une source d’inspiration inépuisable pour les marketeurs, voici  les 5 leçons que nous pouvons en tirer

Continuer la lecture de « Le marketing selon Tintin »

Comment le télétravail bouleverse le monde du travail

Si le travail ne date pas d’hier, le salariat voit le jour avec la loi du 27 décembre 1890. L’ancêtre du CDI encadre un « louage de services fait sans détermination de durée », à la demande des entreprises soucieuses de pouvoir s’attacher leurs ouvriers durablement. Aujourd’hui, c’est le télétravail qui risque de modifier en profondeur le rapport au travail.

Continuer la lecture de « Comment le télétravail bouleverse le monde du travail »

Raison d’être et bla ba bla …

Après la RSE et le développement durable, c’est le nouveau buzzword. Pas un article qui ne fasse référence à ce nouveau mot à la mode, ou plus globalement à la mission des entreprises et leur impact sur la société.
Est-ce une ultime tentative de rédemption, un effet de mode ou une réalité ?

Continuer la lecture de « Raison d’être et bla ba bla … »

Les Chinois aussi ont leur GAFA

Les tout puissants GAFA ont suscité des vocations. La Chine ne pouvait pas ne pas créer sa propre pieuvre tentaculaire pour partir à l’assaut de la planète. Ainsi sont nés les BATX : Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi. Et c’est reparti pour la guerre froide …

Continuer la lecture de « Les Chinois aussi ont leur GAFA »

Réseaux sociaux : comment préparer 2022

Le fonctionnement et l’optimisation des réseaux sociaux est un secret bien gardé que les marketeurs tentent de percer. La plateforme Hootsuite révèle dans son rapport annuel comment tirer le meilleur parti de cet outil indispensable mais complexe qui accompagne les mutations – et accélèrent – du commerce.

Continuer la lecture de « Réseaux sociaux : comment préparer 2022 »

Le monde accélère … oui mais dans la continuité

Tout va de plus en plus vite, affirment ceux qui réfléchissent peu et ne regardent pas en arrière. Pour la plupart, nous avons stigmatisé l’ancien monde gangréné par l’incertitude et prôné la nécessité de se réinventer. Arrêtons-nous un instant pour nous demander si l’accélération n’est pas une illusion. C’est le dernier épisode de notre trilogie …

Continuer la lecture de « Le monde accélère … oui mais dans la continuité »

Détruire pour innover … oui mais dans continuité

Faut-il casser pour reconstruire ? Après le « changement dans la continuité » de mon précédent blog, nous verrons ici que l’innovation ne survient pas directement après la rupture. C’est dans la continuité qui s’ensuit que se développe l’adaptation, créatrice de bienfaits. Car cela prend du temps pour qu’une rupture s’éparpille façon puzzle et se transformer en innovation.

Continuer la lecture de « Détruire pour innover … oui mais dans continuité »

Le changement ? Oui, mais dans la continuité …

On a vite fait d’interpréter le présent pour justifier des changements immédiats et radicaux. La Covid pourrait ainsi inciter les entreprises à une transformation radicale de leur modèle. Ce serait oublier un peu vite que les révolutions ont le plus souvent été synonymes de désastres et ont engendré – de manière prévisible – des résultats à l’opposé de leurs promesses.
Début d’une trilogie sur le changement, son accélération et la continuité.

Continuer la lecture de « Le changement ? Oui, mais dans la continuité … »