Concision

C’est le nom du mémo de 234 mots que Winston Churchill adresse aux membres de son cabinet de guerre et leur personnel en août 1940. Il les implore de : « veiller à ce que les rapports soient plus courts » : écrire des paragraphes courts et précis, reporter les raisonnements complexes ou les statistiques dans les annexes et proscrire le jargon administratif.

Faire plus simple
Pour écrire un article, je collectais généralement le maximum de documents. Mais est-il bien nécessaire de multiplier les sources ? Débauche d’énergie, indigestion, désarroi, frustration de ne pouvoir tout lire ! Et au final, un article trop long qu’il faut élaguer.
Je m’applique maintenant à réduire ma documentation – elle est sans fin – mais aussi à limiter le temps d’écriture – un timing précis – et à tempérer mes exigences – pas d’effets de style.

La simplicité volontaire
Elle s’inscrit dans une longue tradition de sagesse antique, fondée sur la tempérance et le refus de la démesure ; elle se concentre sur les besoins fondamentaux et les joies simples de la vie, sans céder aux vaines passions de la consommation et à la course à la richesse.

Un nouvel art de vivre
Il repose sur la réduction volontaire de sa consommation, avec plusieurs variantes, qui sont autant de déclinaisons de l’esprit « slow », né en 1986 en réaction à l’essor des fast foods.
Le « slow food » est un éloge de la lenteur, de la convivialité, d’une nourriture plus saine. Par extension, on parle aussi de slow city, slow education, slow health …

… Ou de slow business …
Il s’agit de ralentir au travail et en finir avec le temps toxique grâce à une gestion du temps fondée sur l’économie de moyens et des règles simples :
– le temps juste : le temps passé sur une activité ne garantit pas forcément un meilleur résultat. Remplaçons le toujours plus par le toujours mieux.
– le minimalisme : simplifions-nous la vie en nous débarrassant de toutes les tâches accessoires et en accordant à chaque activité un temps et un objectif précis.

…. Et le slow management
Appliqué à l’entreprise, il fait la chasse aux projets chronophages, ceux qui « prennent toujours plus de temps, coûtent plus cher et rapportent moins que prévu ».
Mais il s’agit aussi de prendre le temps et le recul nécessaire pour mener à bien ses projets, et surtout de mener un management durable et inscrit dans le long terme.

N’oublions pas ces 3 règles : soyons à l’écoute de nos équipes, stimulons l’estime de soi et la prise d’initiatives et surveillons « l’indicateur de bonheur ».

Dans le secret des équipes qui gagnent

Qu’est-ce qui fait gagner ? A l’approche des Jeux Olympiques et du Championnat d’Europe de football, mais surtout dans le quotidien de nos entreprises qui luttent quotidiennement pour trouver de nouveaux clients et les servir du mieux possible, on peut établir des parallèles entre sport et business. Ils se nomment cohésion & leadership.

Continuer la lecture de « Dans le secret des équipes qui gagnent »

Fortitude : 6 juin 44, comment la Communication a battu les Nazis

Nom de code : Fortitude.
Objet : opération de désinformation et de diversion menée par les alliés.
But : 1/ Faire croire à l’armée allemande que le débarquement aurait lieu ailleurs qu’en Normandie. 2/ Leur faire également croire, dans un deuxième temps, que ce n’est qu’un débarquement de diversion afin de retarder l’arrivée des renforts.
Bilan : jusqu’en septembre 44, les Allemands croiront que le « vrai » débarquement n’a toujours pas eu lieu.

Continuer la lecture de « Fortitude : 6 juin 44, comment la Communication a battu les Nazis »

Etre ou ne pas être un homme relationnel

L’homme n’existe qu’au travers des relations qu’il entretient avec son milieu, lui-même également composé d’éléments en interactions constantes. Ce constat, appliqué à l’entreprise nous impose de repenser notre mode de management. En nous appuyant sur la puissance du dialogue, nous favorisons l’intelligence collective et initions des changements durables.

Continuer la lecture de « Etre ou ne pas être un homme relationnel »

Que la force du collectif soit avec Nous

En entreprise aussi – et peut-être même encore plus – l’union fait la force. A condition que les femmes et les hommes soient en mesure de collaborer harmonieusement et de manière coordonnée. A condition surtout qu’il y ait une volonté au plus haut niveau de fonctionner efficacement en tenant compte des personnes qui y contribuent.
Echanges avec une experte en Performance et dynamique collective, Anne Treister …

Continuer la lecture de « Que la force du collectif soit avec Nous »

La fresque du Management Responsable

La dimension sociale, c’est-à-dire humaine, est l’un des trois piliers de la RSE. Parmi ses multiples enjeux, les entreprises s’engagent dans la voie d’un management plus responsable et respectueux des personnes et de l’environnement.
La fresque du Management Responsable est une solution simple et efficace pour effectuer cette transition en douceur
.

Continuer la lecture de « La fresque du Management Responsable »

IA … pas de doute (2)

Mon précédent article s’intéressait à l’intérêt de l’IA générative pour les professionnels. Je le complète ici en m’intéressant à l’optimisation de son intégration afin d’assurer une transition douce et maîtrisée qui corresponde à nos besoins.

Continuer la lecture de « IA … pas de doute (2) »

IA … pas de doute

Particuliers ou entreprises, nous l’avons adopté, par conviction profonde (the next big thing), par peur d’être dépassé par nos concurrents ou d’être pris au dépourvu par l’innovation.
Après le temps de la frénésie reste l’essentiel : comment utiliser l’IA générative à des fins professionnelles ?

Continuer la lecture de « IA … pas de doute »

Semaine de 4 jours : l’essayer c’est l’adopter

Alors que la semaine des 4 jeudis décrit une impossibilité, quelque chose qui n’arrivera jamais, la semaine de 4 jours apparait de plus en plus comme une solution pour fidéliser les cadres. Les expérimentations se multiplient … depuis les années 30 …

Continuer la lecture de « Semaine de 4 jours : l’essayer c’est l’adopter »

C’est quoi le talent ?

Sur tous les terrains de sport, dans le domaine artistique ou en entreprise, la notion de talent est partout, et le mot employé pour tout et n’importe quoi. Notion floue et controversée, le talent ne se définit pas, ne se mesure pas. Retour sur son parcours à travers 5 000 ans d’histoire.

Continuer la lecture de « C’est quoi le talent ? »