Séduire votre auditoire pour captiver son écoute

La durée de notre attention serait celle d’un poisson rouge ? Bonne nouvelle, il semblerait – selon des études très sérieuses –  qu’elle soit en fait de l’ordre de 10 minutes …  L’honneur est sauf ! Mais si le temps nous est compté. il ne suffit pas de faire court, il faut frapper fort. Pour séduire vos auditeurs, il faut les connaître et les comprendre.

Les fondamentaux
– Etudiez votre look pour attirer les regards : le cerveau perçoit les éléments visuels avant les autres.
– Adoptez une attitude corporelle dynamique : les gestes marquent plus que les paroles. Soyez en mouvement, de façon mesurée.
– Faîtes-vous entendre : concentrez-vous, ne craignez rien et parlez fort pour exprimer clairement vos idées.
– Rythmez votre discours : variez les intonations, faites des pauses pour apporter de la musicalité. Et utilisez l’arme fatale : l’humour !
– Sachez improviser : en cas de pépin, vous attirerez la sympathie si vous savez rester décontracté et être amusant. Surtout, restez vous-même !
– Mais le storytelling, au-delà de ces quelques évidences, mobilise une série d’effets de style destinés à relancer l’attention de vos auditeurs.

L’hyperbole
C’est une analogie volontairement exagérée, un stratagème qui repose sur l’emphase, voire un excès assumé, pour réactiver l’attention. Pour une fois, n’hésitez pas à en faire un peu trop.

La rime
La répétition des sons, au-delà de la recherche historique, constitue un signal harmonique et présente un intérêt. Une étude menée par les sociologues Matthew McGlone et Jessica Tofighbakhsh, montre que des proverbes avec des rimes suscitent une meilleure crédibilité que les proverbes sans rime. Ils ont plus d’impact sur la mémoire à court terme et il est plus simple d’appréhender le concept présenté.

L’accumulation
Cet empilement des arguments les uns à la suite des autres, ne cherche pas à s’incruster durablement dans l’esprit de vos interlocuteurs. En les multipliant, l’accumulation vise à plutôt à les interpeller.

La question oratoire
C’est une « fausse question » qui n’attend pas de réponse et permet d’affirmer un point de vue en éveillant la curiosité. On en distingue quatre types :
– la question dubitative, pour proposer une objection et immédiatement la minimiser,
– la question délibérative : pour faire émerger une réponse évidente sous-jacente,
– la question subjective, pour introduire une réponse,
– la question assertive, pour affirmer un point de vue sous couvert d’un faux étonnement.

L’anaphore
Il doit son heure de gloire au fameux « Moi, président » scandé par François Hollande lors du débat d’entre-deux tours face à Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de 2012. Cette énumération exploite une recette de la publicité, la répétition, pour faire passer votre message. La reprise des mêmes termes en début de phrases successives relancera l’attention de votre auditoire et la captivera jusqu’à ce que vous ayez terminé de délivrer votre message.

Qu’est-ce que l’innovation ?

J’ai le plaisir d’accompagner 43 étudiants du Master 2 de l’école de commerce et de management MBWay, en binôme avec Alain Nissim.
Répartis en 10 équipes, ils participent au Challenge Startup avec l’objectif d’inventer et donner vie à un produit innovant !
Le 23 septembre, pour la séance inaugurale, j’ai partagé avec eux l’idée que je me faisais de l’innovation.

Continuer la lecture de « Qu’est-ce que l’innovation ? »

« Si tu peux tuer ton ennemi, fais-le, sinon fais-t’en un ami »

Ainsi parlait Machiavel ! Contraction de coopération et compétition, le coopétition est un mot valise d’origine anglo-saxonne qui désigne une démarche qui vise à coopérer avec des acteurs de la concurrence. Qu’elle soit de circonstance ou d’opportunité,  la coopétition consiste à enterrer la hache de guerre pour se mettre autour d’une table !

Continuer la lecture de « « Si tu peux tuer ton ennemi, fais-le, sinon fais-t’en un ami » »

Vive la Gazette

Vous connaissez l’histoire de la Gazette ? Lancée en 1631 par Théophraste Renaudot, avec l’appui de Richelieu, sur « le bruit qui court sur les choses advenues », elle paraissait tous les samedis et avait le monopole de l’information politique. Depuis, elle a fait des petits …

Continuer la lecture de « Vive la Gazette »

Comment réengager les acteurs de la « Grande Démission »

Des millions de salariés quittent leur emploi. Mais, les entreprises peinent toujours autant à recruter. Deux questions se posent : pourquoi quittent-ils leur entreprise et comment leur donner envie de rester ?

Continuer la lecture de « Comment réengager les acteurs de la « Grande Démission » »

L’imagination est plus importante que le savoir *

Nous sommes bousculés de crise(s) en crise(s). Il n’est pas question ici de prendre parti pour ou contre les mesures gouvernementales ou les critiques de l’opposition, si ce n’est peut-être pour les renvoyer dos à dos, comme deux ados qui se disputent une jolie fille ou un beau garçon. Chacun est dans son rôle. Et nous quel rôle imaginons-nous jouer ?

Continuer la lecture de « L’imagination est plus importante que le savoir * »

Apprendre du monde vivant

Apprendre est complexe et progressif. C’est un processus qui s’ajuste en permanence. Le récent confinement, en nous privant du regard ô combien nécessaire et motivant de l’autre, nous rappelle l’importance du rôle du groupe et de notre environnement.

Continuer la lecture de « Apprendre du monde vivant »

Mieux communiquer pour polluer moins

Le Groupe les Echos organisait une table ronde le 9 juin sur le thème du numérique et de l’environnement. Comment conjuguer notre désir légitime d’une digitalisation accrue – qui contribue à limiter nos déplacements – et l’absolue nécessité de combattre le réchauffement climatique par des pratiques plus vertueuses ?

Continuer la lecture de « Mieux communiquer pour polluer moins »

Rencontre du troisième type

Le troisième type c’est celui dont on ne parle pas ! Ni de droite, ni de gauche, ce n’est pourtant pas un extraterrestre : jamais sur la photo, pas forcément très expansif, pas très écouté non plus … Bref un représentant de la minorité silencieuse qui commence à donner de la voix ! Et à se faire entendre !

Continuer la lecture de « Rencontre du troisième type »

En vert et contre le greenwashing

Les consommateurs exigent des entreprises qu’elles assument leurs responsabilités sociétales et environnementales. Les ONG  ne manquent pas de relever les erreurs et les failles de leur communication.
A l’heure du changement climatique, comment les marques peuvent-elles adopter une communication authentique et vertueuse ?

Continuer la lecture de « En vert et contre le greenwashing »