Fini le storytelling … Place au storydoing

Les meilleures histoires ne sont pas les plus courtes mais celles qui vous mettent en scène. Les marques ne (se) racontent plus d’histoire mais créent des récits qui font naître des émotions  que tout le monde a envie de partager. C’est le storydoing, qui combine l’histoire et l’action pour placer le client au cœur de l’expérience.

L’art de la transition
Les communicants s’étaient rendus compte que pour vendre un produit, il fallait cesser d’aligner les arguments vantant ses qualités. Ce fut le début du storytelling, ou l’art de raconter des histoires qui transmettent les valeurs de l’entreprise et ce qu’elle peut apporter à ses clients.
Mais il fallait aller plus loin : ne pas se contenter d’inventer des histoires mais y intégrer les consommateurs pour humaniser la relation client-entreprise. Le défi est dorénavant de connaître ses souhaits et d’en faire le protagoniste de cette histoire.

Concrètement, c’est quoi ?
Là où le storytelling imagine des récits pour séduire les consommateurs, le storydoing combine histoire et action. C’est une communication narrative : les histoires sont inventées et racontées pour toucher vos clients, nouer et prolonger une relation forte.
Le storydoing propose des expériences immersives et interactives, partagées entre espaces réels (boutique, événements …) et univers digital (e-commerce, réseaux sociaux …).

Comment élaborer une stratégie ?
Sept étapes essentielles :
1/ Ecrire l’histoire de votre marque.
2/ Définir les objectifs expérientiels de vos clients.
3/ Elaborer l’expérience que vous souhaitez leur faire vivre.
4/ Leur faire vivre cette expérience.
4/ Partager une histoire et des valeurs communes.
6/ Traduire l’expérience en actions concrètes.
7/ Faire participer les clients aux actions de votre marque.

Les 5 stratégies
1/ Informationnelle : créer un contenu pratique et fonctionnel, centré sur le produit et les nouveautés.
2/ Emotionnelle : toucher les consommateurs en créant un lien fort pour les impliquer, les engager.
3/ Immersive : impliquer le consommateur à travers un contenu qui nécessite une interaction réelle ou virtuelle.
4/ Expérientielle : projeter le client dans un univers, réel ou virtuel, mettant en scène votre produit dans un univers ordinaire ou extraordinaire.
5/ Idéologique : acter l’engagement de votre marque en faveur d’une cause.

Les avantages
1/ Les consommateurs deviennent les premiers ambassadeurs de votre entreprise. Ils font plus que la promouvoir, ils la défendent.
2/ Les utilisateurs ont une expérience positive de la marque, ce qui booste les ventes.
3/ La réputation et la crédibilité de votre marque sont renforcées : les consommateurs croient plus ce que disent les clients.
4/ Votre notoriété augmente grâce aux actions, sur les réseaux sociaux par exemple, de ceux qui ont vécu l’expérience.
5/ Les budgets marketing sont moins élevés car ce sont les consommateurs qui sont les relais.
6/ Vous vous ouvrez au marketing d’influence (voir notre dernier          article).

A l’ère du marketing expérientiel, il est fondamental de se connecter aux émotions de vos clients. Vous créez ainsi autour de votre marque un véritable univers et une communauté fidèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.