Le métavers, nouvel eldorado du recrutement ?

Cet internet du futur nous promet une véritable révolution. Dans ce monde parallèle virtuel, chacun peut mener sa propre vie à travers l’avatar qu’il s’est créé. La différence avec une simple expérience de réalité virtuelle, c’est qu’on peut y faire plein de choses : discuter, se déplacer, faire des achats … Il est donc tentant d’organiser une rencontre entre employeurs et candidats.

Petit rappel des faits
Contraction de « méta » et « univers », qui veut dire au-delà de l’univers, le métavers est un nouveau monde dans lequel plonger, avec un casque de réalité virtuelle connecté en wifi à internet.
L’un des principaux avantages du métavers est la « présence », le sentiment de s’engager physiquement dans des lieux et avec des personnages au lieu de les regarder à travers une fenêtre. Se réunir autour d’une table virtuelle, comme le propose par exemple Facebook Horizon, est bien plus naturel que de partager une grille de vignettes en Zoom.

Les entreprises et leur marque employeur
Quelques-unes ont déjà construit leur siège social dans le métavers. Elles veulent être des acteurs de l’innovation et expérimenter de nouvelles solutions. Ces entreprises pensent que le métavers peut apporter de nouvelles pratiques, complémentaires à celles qui existent dans le monde du recrutement.
Ces bureaux dans le métavers sont radicalement différents de leur siège réel : plus ambitieux et fantaisistes, pensés comme des forums, ils incitent à la rencontre et à l’échange.

Un vivier de candidats infini
Le métavers abolit les frontières géographiques et repousse les limites de l’imagination alors que le recrutement s’internationalise et gagne en flexibilité. Fini la visio ! On va pouvoir créer un lien de meilleure qualité : la communication sera facilitée car chacun pourra s’exprimer dans sa langue grâce à la traduction simultanée.
Les candidats se baladeront dans les rues du métavers et recevront dans leurs lunettes des offres d’emploi ciblées car l’algorithme saura précisément qui vous êtes et ce que vous recherchez.

La fin des biais de recrutement
Dans le métavers, chacun peut choisir l’apparence de son avatar, en se présentant tel qu’il est, ou complètement différemment.
C’est une opportunité sans précédent pour valoriser des compétences qui ne sont pas facilement visibles sur un cv ou en faisant passer des tests. On peut imaginer dans le métavers des mises en situation qui permettent d’identifier les compétences recherchées.

Gare au métavers washing
Si le champ des possibles donne le tournis, il ne faut pas pour autant placer d’espoirs démesurés dans l’avènement de ce monde parallèle. Il n’en est qu’à ses balbutiements et on ne peut être certain qu’il atteindra l’âge de la maturité.
La technique demeure encore un frein, en termes d’équipement individuel mais surtout parce que les infrastructures actuelles ne sont pas encore en mesure de transmettre en temps réel la masse d’information nécessaire.

L’histoire du métavers reste donc à écrire, c’est aussi ce qui est terriblement excitant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.