L’imagination est plus importante que le savoir *

Nous sommes bousculés de crise(s) en crise(s). Il n’est pas question ici de prendre parti pour ou contre les mesures gouvernementales ou les critiques de l’opposition, si ce n’est peut-être pour les renvoyer dos à dos, comme deux ados qui se disputent une jolie fille ou un beau garçon. Chacun est dans son rôle. Et nous quel rôle imaginons-nous jouer ?

Chaque vie est l’affaire de tous
Toutes nos vies sont étroitement imbriquées. L’effet papillon, qui résume la théorie du chaos, est plus que jamais perceptible quotidiennement. La transition énergétique dépend de nous, plus encore que de décisions politiques ou de conditions économiques. C’est à chacun de nous, au quotidien, de réduire la facture, en faisant preuve de raison, mais surtout d’inventivité et de responsabilité.

La sobriété, un véritable défi
Etre imaginatif pour en faire plus n’est déjà pas facile, mais l’être pour en faire encore moins est tout à fait inhabituel. C’est pourtant la réponse que nous devons apporter à la question du développement durable. Que chacun, à son niveau, vive en conscience de ce qu’il peut faire pour la planète, se remette en question pour le bien commun.

L’imagination un jour, l’imagination toujours
Interpeller son imagination en toutes circonstances, la questionner sur tous les sujets, c’est aussi solliciter son intelligence créatrice. La démarche est obligatoire quand nous sommes confrontés à un problème pour lequel nous n’avons pas la solution, mais c’est moins évident lorsqu’il s’agit d’affronter le quotidien.

En faire une méthode de travail
Seul ou à plusieurs, la créativité est une chose bien mystérieuse. La plupart d’entre nous n’imaginent pas leur potentiel créatif, ce qui est tout de même très embêtant pour le mettre en action. On a souvent l’impression que les idées sortent de nulle part, difficile donc de savoir où aller les chercher. Le processus de création diffère du processus de réflexion et il est également plus complexe.

Rester dans le cadre ou en sortir
Le cadre … Le cadre de vie … Il est synonyme d’un certain confort. Et au-delà, existent le risque de l’inconnu et ses chimères mais aussi les perspectives de découverte et d’évasion. Casser le cadre et les codes pour mieux se projeter dans l’inconnu. Se mettre en situation de pouvoir réfléchir autrement, prendre du recul pour se régénérer, partager avec les autres pour se nourrir de leurs réflexions.

Et au boulot ?
Le télétravail est déjà une première façon de sortir de l’espace physique de son travail. La mobilité, la flexibilité encouragent la créativité en plaçant les collaborateurs dans des conditions nouvelles et plus propices. Ils peuvent s’épanouir, être plus justes et efficaces. Avoir le sentiment de faire partie d’une entreprise innovante est le premier encouragement à remettre l’imagination au centre de leur dynamique.

* Albert Einstein

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.