Travail hybride ! Oui mais comment ?

La pandémie a forcé les entreprises à réfléchir sur des questions qui deviennent essentielles comme l’organisation du travail. A travers la remise en question du mode de management des équipes, c’est bien la culture de l’entreprise, ses valeurs et sa capacité à innover qui sont à repenser.

Comment reconfigurer les organisations
Plus encore qu’avant la covid, les conditions de travail, la structure organisationnelle, l’évolution, les salaires et les avantages sont au cœur de la réflexion des dirigeants. La QVT (qualité de vie au travail) qui se limitait avant à des fauteuils confortables, des plantes vertes, des locaux spacieux et lumineux et un baby-foot nécessite aujourd’hui un nouveau modèle clair.

Un choix stratégique
L’organisation du travail a pour but de mettre les collaborateurs en situation de participer à la création de valeur et à la durabilité de l‘entreprise. Pour réussir, quelles ressources faut-il mettre à leur disposition ?
On peut faire le choix entre divers niveaux de flexibilité : du 100% à distance au 100% au bureau, toutes les combinaisons sont possibles. La question du déploiement ressources est plus complexe : elles sont aussi bien physiques (les équipements de bureau) liées aux avantages et toute une palette de bénéfices offerts, aux services informatiques (ordinateurs, logiciels, connexion …) ou au développement des collaborateurs (formation, intégration, coaching, mentoring …). Quatre modèles d’organisation se dégagent :

L’organisation classique
L’entreprise s’inscrit dans la continuité de l’évolution entamée avant la crise. Elle structure ses activités pour aider collectivement ses collaborateurs pour avoir une vie professionnelle normale, épanouie et performante : accords QVT, travail hybride, des minimums et des maximums de jours télétravaillés, définition des règles avec des moments de présence obligatoire.

L’organisation Nomade
L’entreprise décide de ne plus investir dans des bureaux et impose le travail à distance à tous. En contrepartie, elle met des moyens importants pour que les collaborateurs puissent avoir des conditions de travail identiques chez eux (bureau, fauteuil, ordinateur, casque, écran, réseau, outils collaboratifs) ou ailleurs (coworking, tiers lieux) avec une grande liberté de mouvement.

L’organisation collaborative
L’entreprise offre les meilleures conditions possibles pour favoriser le retour au bureau et donner envie à ses collaborateurs de rencontrer leurs collègues. La présence au bureau n’est pas imposée par des accords ou des règlements. Simplement tout est fait pour faciliter la vie au bureau, recréer du lien social et inciter les équipes à (re)travailler ensemble : la vie quotidienne doit être belle, joyeuse, collective, stimulante et performante.

L’organisation individualisée
L’entreprise accorde une totale liberté à ses collaborateurs sur le choix de leur lieu de travail, leur rythme et leur organisation. Cette liberté crée une culture de l’autonomie et de la responsabilisation, facteur clé de la mobilisation des collaborateurs. Chacun peut adapter son mode de vie, au bureau ou à distance, selon ses envies et ses objectifs.

Quelle que soit l’organisation choisie, la stratégie de l’entreprise doit reposer sur une écoute approfondie des collaborateurs pour comprendre l’expérience qu’ils souhaitent vivre et qui contribuera à leur épanouissement et à leur performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.